Causerie-débat en milieu scolaire sur les violences basées sur le genre, les IST/VIH-SIDA et les grossesses en milieu scolaire.

Causerie-débat en milieu scolaire sur les violences basées sur le genre, les IST/VIH-SIDA et les grossesses en milieu scolaire.

Le Bureau Exécutif Communal de l’Organe Consultatif de la Jeunesse (OCJ) de SEME PODJI outille les élèves du CEG I EKPE sur les méthodes préventives.

Au cours de la matinée de ce mardi 13 Novembre 2018, a eu lieu au CEG I EKPE une séance de causerie- débat sur les violences basées sur le genre, les IST-VIH/SIDA et les grossesses précoces en milieu scolaire. C’est une activité organisée par l’OCJ avec l’appui de l’Association Béninoise pour la Planification Familiale (ABPF) et le Centre de Promotion Sociale (CPS) de SEME PODJI. Outre les apprenants et les organisateurs, l’activité a connu la présence effective du Chef du Service des Affaires Sociales de la Mairie de SEME PODJI, du Directeur du CEG, M. Ismael ATORO et les membres de son administration. Dans son allocution d’ouverture, M. Chègoun ABOTO, Président du Bureau Exécutif Communal de l’OCJ de SEME PODJI, a remercié les partenaires pour leurs divers accompagnements et tous les membres de l’adiministration du CEG hôte pour leur collaboration. Il a aussi démontré l’importance et l’urgence de l’organisation d’une telle activité suite aux constats du pic des taux des infections des IST et des grossesses en milieu scolaire sans oublier leurs conséquences sur l’avenir des victimes.
A sa suite, le Directeur du CEG a salué l’OCJ pour l’initiative et le choix porté sur son collège, il a invité ses apprenants à accorder une attention soutenue aux communicateurs. Marcel HOUETEHOU, Le Chef du Service des Affaires Sociales de la Mairie, a à son tour salué l’initiative tout comme son prédécesseur et a attiré l’attention de l’audience sur les statistiques des grossesses en milieu scolaire dans la commune. On peut noter dans son allocution qu’il y a eu 14 cas de grossesses déclarées au CEG I EKPE au cours de l’année scolaire passée. Il a donc invité les apprenants à adopter un comportement sexuel responsable et sain afin de corriger le tir. Les apprenants ont eu droit à deux communications (une sur les IST/VIH-SIDA et la seconde sur les violences en générale puis les grossesses précoces causes, conséquences et approches de solutions) avant l’étapes du débat. Il faut noter que les apprenants qui se sont fait distingués par leur attention soutenu en repondant aux questions ont bénéficiés des cadeaux de souvenir de la part de l’OCJ. C’est bien sur une note de satisfaction que organisateurs, partenaires, administration du CEG et apprenants, se sont séparés à la fin dans l’espoir de se revoir au cours des journées culturelles pour la même activité élargie aux offres de service de dépistage.

Cell.Com

 

Add Comment