PROJET DE PLAIDOYER POUR L’AFFECTATION D’UNE LIGNE BUDGETAIRE SPECIAL SSRAJ DANS LE PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL DES COMMUNES DE DJIDJA, GRAND-POPO, SO-AVA ET DE SEME-KPODJI

 

Au Bénin, les problèmes de Santé Sexuelle et de la Reproduction des Adolescents et Jeunes constituent actuellement une préoccupation majeure aussi bien pour les gouvernants que plusieurs associations et organisations œuvrant pour le bien-être familial.

Les indicateurs nationaux et les résultats d’étude dans le secteur montrent une précocité des rapports sexuels  chez les adolescents et  jeunes avec pour corolaire des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), les grossesses précoces, les avortements provoqués.

L’Adolescence est une étape critique dont les comportements et les capacités techniques acquises ou négligées (genre, compétences de vie, santé sexuelle et de la Reproduction) restent pour la vie.

Paradoxalement, tout ce qui devrait être fait à l’adolescent pour préserver sa Santé Sexuelle et de la Reproduction n’est pas toujours réalisé, pour diverses raisons (désengagement de certains parents, inadéquation de l’école, influence de la rue).

Face à ces problèmes, des initiatives se développent tant du côté des institutions publiques que des Organisations de la Société Civile avec l’appui de plusieurs institutions bilatérales et multilatérales.

En dépit de ces efforts, des défis restent à relever au nombre desquels: le renforcement de l’engagement des leaders d’opinion et autorités locales en faveur de la SSRAJ

Pour faire efficacement face à cette situation, l’Organe Consultatif de la Jeunesse a initié une série d’actions de plaidoyer auprès des mairies de Djidja, Grand-Popo, Sô-Ava et de Sèmè-Kpodji pour l’affectation effective des ressources à la réalisation des activités de la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et Jeunes

 

OBJECTIF GENERAL

L’affectation d’une ligne spéciale SSRAJ pour   améliorer les droits en santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

  • Améliorer les connaissances des autorités communales sur les droits de la santé sexuelle et reproductive chez les adolescents et jeunes,
  • susciter le leadership des conseils communaux sur le respect des droits de la santé sexuelle et reproductive chez les adolescents et jeunes

RESULTATS ATTENDUS

  • L’engagement communautaire des élus locaux est évalué dans la prise en compte des questions de SSRAJ,
  • L’OCJ et les autres acteurs impliqués dans le processus disposent d’outils nécessaires pour le plaidoyer,
  • Les maires ont accepté l’affectation effective des ressources pour financer les activités de SSRAJ dans leur commune,

DIFFERENTES ETAPES

  • Renforcement de capacité en plaidoyer du comité de pilotage,
  •  Organisations des séances d’informations et d‘échanges avec les conseils communaux, les bureaux exécutifs communaux de l’OCJ et les leaders d’opinion (des communes de Djidja, Grand-Popo, Sô-Ava et de Sèmè-Kpodji) 
  • Organisation d’un atelier d’élaboration d’un plan de promotion de la SRAJ qui sera intégrée dans le plan de travail annuel des mairies ciblées.
  • Plaidoyer auprès des maires des communes pour la prise en compte du plan de promotion de la SSRAJ,
  • Organisation des causeries débats suivi des tests de dépistage et de service de counseling dans un collège de chacune des communes ciblées
  • Atelier d’évaluation et de capitalisation sur  l’engagement des élus  locaux à la promotion de la SRAJ au niveau des communes ciblées
  •  Emissions radios (communautaires) et télévisées sur la SSRAJ et le Développement local,
  •  Lobbying auprès de l’OCJ et de ses partenaires pour l’appui technique et financier dans la mise en œuvre des interventions de SSRAJ.

ACTEURS IMPLIQUES

Dans le cadre de ce processus les acteurs impliqués sont les suivants:

  • Elus locaux
  • Leaders d’opinion
  • OSC (ABPF, CéRADIS, ABMS, MAJ etc.)
  • OCJ